Comment valoriser son savoir-faire ?

Que ce soit dans le milieu professionnel ou dans l’entrepreneuriat, beaucoup de gens pensent que bien faire son travail suffit, notamment pour progresser dans l’entreprise, satisfaire son client ou pour vendre son produit.

Comment valoriser son savoir-faire ?
Comment valoriser son savoir-faire

Que ce soit dans le milieu professionnel ou dans l’entrepreneuriat, beaucoup de gens pensent que bien faire son travail suffit, notamment pour progresser dans l’entreprise, satisfaire son client ou pour vendre son produit.

L'expérience nous a appris que malheureusement cela ne suffit pas.

Fournir une prestation de service demande bien sûr des compétences mais également un vrai savoir-faire dans la manière de présenter et communiquer sur le service rendu.

Pour cela, vous devez développer votre capacité à vous mettre à la place de votre clients, partenaires ou collaborateurs pour anticiper ses besoins et communiquer sur des informations qui le rassureront, l’aideront et faciliteront la compréhension de ce que vous faites.

La valorisation du savoir-faire devient aujourd’hui aussi important que le “faire-savoir”.

L’objectif pour votre organisation ou sur le plan personnel est de valoriser ce que vous faites sans pour autant sembler arrogant ou hautain. Cela consiste à faire comprendre pourquoi et comment vous aller faire votre travail. Lorsque l’on est capable de se projeter pour savoir ce qui va se passer, beaucoup d’appréhensions ou de questions disparaissent.

Cet article va vous donner quelques pistes et étapes à suivre afin de valoriser votre savoir-faire.

1 - Savoir communiquer

Comment les autres peuvent-ils être au courant de ce que vous faites si vous ne le leur dites pas ?

C’est une phrase que nous entendons souvent, en effet, il est nécessaire de communiquer sur son travail ou son produit afin d’en vanter les qualités, cependant il y a des manières de le faire.

Dans le cas d’une entreprise, la communication se fera sur les réseaux sociaux ou sur tout autre support utile à l’entreprise (TV, Radio, etc.).

La communication d’entreprise devra être travaillée et votre produit sera mis en avant selon les grands principes marketing (storytelling…).

Dans le cadre d’un service bien précis rattaché à une intervention, vous pouvez communiquer sur la façon dont vous allez procéder, à quelle date vous allez démarrer, combien de temps vous estimez que cela va prendre.

Des plateformes collaboratives de services comme Urbest permettent ces échanges directes pour mettre en valeur vos actions. A l’aide de discussion collaborative, vous pouvez faire ressortir la qualité de votre travail auprès de vos supérieurs. Attention à ne pas vous mettre en avant personnellement mais veillez plutôt à privilégier vos réalisations vis-à-vis de vos clients ou partenaires.

N’hésitez pas à soumettre des idées à votre manager, par e-mail, ou pendant les réunions. En documentant vos actions, cela permet de garder une trace sur vos services rendus. Sur le moment cela n’a pas toujours l’air d’être utile mais a posteriori, cela permet de faire des analyses sur les services rendus, sur ce qui est important pour les clients et cela peut même servir d’exemples pour des nouvelles recrues.

Autrement dit, au lieu d’être un mode “travailleur de l’ombre”, bien documenter ses actions permet d’être mis en exemple pour de nouveaux collègues et montrer que l’on maîtrise bien son sujet.

Réunion

2 - Connaître sa valeur

Il vous sera difficile de mettre en avant votre travail ou votre produit si vous n’en connaissez pas les qualités premières. En schématisant à l’extrême, on peut prendre l’exemple d’un artisan bourru qui est peu aimable avec ses clients mais qui fait bien son travail techniquement. Certes, le travail est bien fait mais il n’est pas garanti que ses clients le préconisent à leurs voisins si la communication est mauvaise.

Pour savoir où vous vous situez en service client, demandez-vous ce que les personnes pour qui vous travaillez apprécient chez vous :

- Est-ce la réactivité?

- Est-ce votre capacité de diagnostic et d’analyse ?

- Est-ce votre qualité de finition ?

- Est-ce votre contact humain avec les clients ?

- Est-ce votre capacité à rassurer sur ce qui se passe ?

Concernant ces questions, vous pouvez définir ce sur quoi vous êtes généralement bon, ce que vous ne faites pas et ce que vous pouvez améliorer. En pensant à votre service client au-delà de la technique pure, vous pourrez satisfaire vos clients à un niveau exceptionnel dont ils se souviendront !

Quel que soit votre niveau de départ, ne soyez pas sévère avec vous-même et félicitez-vous pour tous vos succès dans les actions faites et la communication. Notez-les s’il le faut et pour cela le digital peut vous aider (=> Urbest).

Penser aux utilisateurs qui bénéficieront de ce que vous faites vous permettra de donner un sens à votre travail et de gagner de l’enthousiasme.

3- Bâtissez et soigner votre réputation

Pour votre produit ou pour vous-même, la communication indirecte sera aussi importante que la communication directe afin de communiquer sur votre savoir-faire.

Le fait de bâtir et soigner une solide réputation en ligne ou physiquement incitera vos collaborateurs ou clients à communiquer à votre place, devenez « la personne» à connaître ou faites en sorte que votre produit/service soit celui à avoir.

Plus votre marque ou image est forte, plus les gens communiqueront dessus.

Des formations en ligne pourront vous aider à vous perfectionner sur le sujet.

4 - Soyez vous-mêmes

La phrase "sois toi- même” est souvent utilisée par les coachs personnels.

Mais comment arriver à rester soi-même tout en communiquant sur soi ou son produit si ce n’est pas dans votre nature.

Il n’est pas nécessaire de se mettre en avant en tant que personne. Vous pouvez mettre en avant vos réalisations, ce que vous avez fait, des témoignages clients. Les lecteurs ou les personnes qui reçoivent le message sauront reconnaitre que vous êtes à l’origine de ces projets ou actions réussis.

Garder en tête que rien n’arrive du jour au lendemain et que le changement prend du temps.Comme toutes les compétences, le fait de savoir se mettre en avant s'acquière en plusieurs étapes et avec l'expérience. Commencez par des petites touches de communication simple que vous aimeriez avoir vous-même si vous demandez un service chez vous.

Exemple : Quand passe la personne ? Pour combien de temps ? Est-ce que je dois prévoir quelque chose de particulier ?

C’est un ensemble de plein de petites actions qui feront à la fin un super service.

N'abandonnez jamais

5 - Evitez l’autopromotion

Rien de mieux pour apprendre à se valoriser que d’être humble.

Être humble, c’est comprendre que l’être humain a des limites et que nous faisons des erreurs.

Les limites personnelles et les limites qu’impose la réalité existent. Personne n’y échappe. Les renier, elles ou les difficultés qui apparaissent toujours dans l’atteinte de nos buts, est une attitude qui reflète un narcissisme exagéré. `

Ce narcissisme n’en revient pas à se valoriser excessivement, mais plutôt à se valoriser faussement.

Aujourd’hui, les réseaux sociaux permettent toutes sortes de messages plus ou moins utiles. En gardant une approche factuelle de communication sans blabla et superflu, vos partenaires ou clients apprécieront la concision et le détail de ce que vous faites. Une partie de votre succès dépend de votre capacité à mettre en valeur vos actions faites.

En conclusion, apprendre à se valoriser dépend de la façon dont on communique sur ses actions. C’est une chose de parler, cela en est une autre de juger et constater les actions faites.

“Si tu veux connaître quelqu’un, n’écoute pas ce qu’il dit mais regarde ce qu’il fait”Dalai Lama

Dalai Lama